Mise en vente :

68, une histoire collective_Artières & Zancarini-Fournel

68, une histoire collective (1962-1981)

Sous la direction de

Philippe Artières et Michelle Zancarini-Fournel

Première édition : Février 2008

la longue séquence historique dans laquelle il s’inscrit, de la fin de la guerre d’Algérie en 1962

à l’élection de François Mitterrand en 1981, de la révolution cubaine à la révolution iranienne.

La Découverte Poche / Essais n°419 – 856 pages – 16,00 €

On ne peut comprendre les raisons et les effets du « moment 68 » sans examiner

Cet ouvrage exceptionnel invite à parcourir l’histoire de ces vingt années qui ont transformé la société française en profondeur.

Mai 68 demeure l’un des moments de l’histoire contemporaine de la France qui suscitent les plus vifs débats :

les « années 68 » dérangent autant qu’elles fascinent. Elles restent pourtant largement méconnues – et d’autant plus

qu’on ne retient que son fameux mois de mai, les barricades du quartier Latin et l’occupation de la Sorbonne. Or ces

scènes participent d’un paysage beaucoup plus vaste, à Paris, en province et à l’étranger. Surtout, on ne peut

comprendre les raisons et les effets du « moment 68 » sans examiner la longue séquence historique dans laquelle il

s’inscrit, de la fin de la guerre d’Algérie en 1962 à l’élection de François Mitterrand en 1981, de la révolution cubaine à la révolution iranienne.

Cet ouvrage invite à parcourir l’histoire de ces vingt années qui ont transformé la société française. Il met à la

portée du plus grand nombre le fruit des travaux de recherches historiques les plus novateurs ainsi que l’exploitation

de nombreuses sources inédites (archives des organisations politiques et syndicales, de la police, fonds privés, etc.).

Acteurs anonymes et célèbres, lieux connus et inconnus, objets de la culture matérielle et artistique s’animent et se

côtoient pour nourrir cette histoire polyphonique qui touche aussi bien l’urbanisme que le corps, la vie intellectuelle

que la condition ouvrière, le cinéma que l’économie. Ce paysage recomposé donne à voir l’intensité des débats

politiques, ainsi que l’incroyable diversité des luttes et des aspirations dont ces années furent le théâtre.

Né en 1968, Philippe Artières est historien, chargé de recherches au CNRS à l’EHESS (IIAC). Il poursuit des recherches sur l’écriture et en

particulier les écrits de la contestation. Il a publié, à La Découverte, La police de l’écriture. L’invention de la délinquance graphique, 1852-

1945 (2013) et Clinique de l’écriture. Une histoire du regard médical sur l’écriture (2013, 1e éd. Les Empêcheurs de penser en rond, 1998).

Née en 1947, Michelle Zancarini-Fournel est professeur d’histoire contemporaine à l’université Lyon-1. Codirectrice de la revue CLIO, Histoire

et Sociétés, elle fut coresponsable du séminaire de l’Institut d’histoire du temps présent sur « Les années 68 » (1994-1998).

Les auteurs : Isabelle Astier, Antoine de Baecque, Frédéric Bas, Sophie Bessis, Bernard Brillant, Alain Brossat., Claude Burgelin, Laurent Chollet,

Jean-Christophe Coffin, Olivier Compagnon, Antonio Costa Pinto, François Cusset, Christian Delacroix, François Dosse, Vincent Duclert, Francis

Dupuis-Déri, Jean-Louis Fabiani, Béatrice Fraenkel, Robert Frank, Pierre Girard, Philippe Gottraux, Frédéric Gros, Jean Guisnel, Julien Hage,

Abdelali Hajjat, Hélène Hatzfeld, Nicolas Hatzfeld, Choukri Hmed, Thomas C. Holt, Liora Israël, Fabien Jobard, Dominique Kalifa, Azadeh

Kian-Tiébault, Jean-François Laé, Emmanuel Laurentin, Christian Laval, Vincent Lemire, Bertrand Lemonnier, Annick Lempérière, Dominique

Linhart, Emmanuelle Loyer, Robi Morder, Élodie Nowinski, Niek Pas, Claude Pennetier, Vincent Porhel, Jean-Yves Potel, Laurent Quéro, Anne-

Claire Rebreyend, Frank Renken, Judith Revel, Florence Rochefort, Sabine Rousseau, Philippe Ryfman, Jean-Louis Violeau, Catherine Simon,

Xavier Vigna, François Weil.

Share Button

About Author - misterdan

Pas de commentaire

Sorry comments are closed for this Post.