Avant-Première : “Les Gardiens de la Galaxie” – La Critique !

les-gardiens-de-la-galaxie

 

La critique des Gardiens de la Galaxie, vu en avant première, ce vendredi 8 Aout 2014. WAW !


« Les Gardiens de la Galaxie » va enfin sortir sur grand écran et s’annonce déjà être un futur grand succès commercial grâce aux réservations de billet. Pourtant, ce n’était pas gagné d’avance. Il ne s’agit pas ici d’une suite à un quelconque Iron Man, Thor, Hulk ou autre licence déjà lucrative de Marvel. « Les Gardiens de la Galaxie », c’est une nouvelle future franchise adapter d’un comics peu connu et qui n’a pas (n’avait pas…) encore conquis le cœur des cinéphiles … Jusqu’à ce que la première bande annonce sorte, et à la grande surprise, impressionne !

Le pitch :
Peter Quill est un aventurier traqué par tous les chasseurs de primes pour avoir volé un mystérieux globe convoité par le puissant Ronan, dont les agissements menacent l’univers tout entier. Lorsqu’il découvre le véritable pouvoir de ce globe et la menace qui pèse sur la galaxie, il conclut une alliance fragile avec quatre aliens disparates : Rocket, un raton laveur fin tireur, Groot, un humanoïde semblable à un arbre, l’énigmatique et mortelle Gamora, et Drax le Destructeur, qui ne rêve que de vengeance. En les ralliant à sa cause, il les convainc de livrer un ultime combat aussi désespéré, soit-il pour sauver ce qui peut encore l’être …

Un synopsis des plus classique, mais croyez-moi, le film est efficace ! « Les Gardiens de la Galaxie », c’est des personnages mémorables, charismatiques et voir parfois très attachants, qui s’éclatent dans un « Space Opéra » bourré d’humour, d’action et de badass-itude couronné par une bande originale totalement « eighties ». Le film de l’été quoi !

Image de prévisualisation YouTube


Les personnages :  


guardians-of-the-galaxy-chris-pratt-shows-star-lord-s-hilarious-side

Chris Pratt est Peter Jason Quill, alias Star Lord. Un terrien (oups, on dit Terranien, excusez-moi) enlevé par des chasseurs de prime Aliens durant son enfance. Ayant grandi parmi eux, il en devient un à son tour, écumant la Galaxie à la recherche de trésors et autres bien couteux. Son caractère est doté d’un humour naturel et irrésistible. Il est aussi opportuniste et solitaire. Son personnage ne manque pas de rappeler un certain Han Solo, plus jeune.


rMf.1280x720

 Zoe Saldana, vu dans Avatar, est Gamora. Une tueuse aux services de Ronan l’Accusateur. Elle semble ne pas apprécier sa situation actuelle et décide de changer de camp pour faire tomber ses maitres.

 

20655870

Dave Bautista, l’ex catcheur de la WWE, a son premier « grand rôle » au cinéma (on l’a déjà vu avant, mais dans des films de moindre  importance.) Choisis pour incarner Drax, le Destructeur, Dave est comme un poisson dans l’eau avec ce rôle de brute de l’espace. Drax ne vit que pour venger sa famille, morte sous le joug de Ronan, l’Accusateur. Il rejoint les « Gardiens » par intérêt personnel et non par coup de sort.


rocket-raccoon-and-groot-star-in-new-guardians-of-the-galaxy-poster-164214-a-1402382681-470-75Bradley Cooper et Vin Diesel incarnent respectivement Rocket Racoon et Groot. Enfin…. Incarner n’est peut-être pas le bon mot, puisque ces deux aliens (un raton-laveur et un arbre qui parle) sont entièrement numériques et n’ont pas nécessité de motion capture de la part des acteurs. Ils possèdent néanmoins leurs identités vocales. Selon la version du film, c’est avec le jeu vocal de Bradley Cooper, ou bien de son doubleur VF Alexis Victor que vous passerez 2h00 en compagnie de Rocket, ce raton-laveur parlant et unique en son genre ; fruits d’expérimentation quelque part dans la galaxie. Rocket est surement le personnage le plus intéressant du film. C’est un chasseur de primes au sang chaud, prêt à en découdre à la moindre occasion quand on lui manque de respect. Il est aussi très moqueur. La plus part des scènes marantes du film, c’est à lui qu’on lui doit, et autant en V.F qu’en V.O, ce personnage est doublé à la perfection ! Il est toujours accompagné de Groot, une sorte d’arbre alien humanoïde qui ne sait dire uniquement que son nom. Groot est le meilleur ami de Rocket, qui n’a confiance qu’en lui. Il est aussi son garde du corps personnel. Les bandes-annonces laissaient présager que le personnage de Groot serait celui d’une monstrueuse et violente …. choses ! Il n’en est rien. Groot est le personnage le plus différent des autres. Contre toute attente, il est doux, gentil, un peu lent, et comme on l’a dit, ne sait dire uniquement que « Je s’Appelle Groot ». La seule phrase qu’il peut dire, il ne ‘la prononce même pas correctement. Tout cela pour dire que Groot, malgré ses traits humains cachés sous une écorce d’arbre, fait relativement penser à un animal de compagnie, ce qui le rend vraiment très touchant. Les scènes les plus émouvantes du film viennent de lui, à même titre que les scènes humoristiques sont dues à Rocket. Mais attention à ne pas s’y méprendre. Lorsqu’il sent que la vie de Rocket est en danger, mieux vaut ne pas se trouver sur son chemin. C’est aussi un personnage étonnant qui ne cesse de nous surprendre de scène en scène par des aptitudes cachées. Groot est doublé par Vin Diesel, et, au grand étonnement de tous, dans pas moins de 6 langues différentes ! Certes, c’est toujours la même phrase qu’il doit répéter, mais c’est tout de même hyper sympa et inattendu. Selon votre localisation, vous pourrez donc entendre Vin Diesel dire « Je s’Appelle Groot » en Anglais, Français, Chinois, Russe, Espagnole ou Portugais ! C’est toujours ça de pris 😉

Au casting, on retrouve notamment Lee Pace (Ronan l’Accusateur), Benicio Del Toro (Le Collectioneur), Glenn Close (Nova Prime), John C. Reily (Rhomann Dey), l’excellent Michael Rooker (Yondu Udonta) , et Djimon Hounsou (Korath). À noter que Josh Brolin est aussi présent sous la forme de caméo vocale, puisqu’il incarnera un prochain grand méchant Marvel, j’ai nommé Thanos. Vous aurez même droit un a autre caméo d’un véritable personnage historique ( et non, je ne parle pas de Stan Lee, évidement que lui aussi est dans le film), j’ai nommé la chienne Laïka ! Vous l’aurez compris, « Les Gardiens de la Galaxie » s’offre pleins de chouette acteurs pour tout les petits second rôle, et ça fait plaisir de voir tout ce beau monde réuni.

La bande originale :
Les musiques du film, hormis celles composées par Tyler Bates, sont quasiment toutes des années 80. Elles proviennent d’une playlist sobrement intitulée « Awesome Mixtape volume 1 » du walkman de Jason Quill, qu’il avait sur lui au moment de son enlèvement. Les péripéties de Star Lord (et des 4 autres gardiens) sont donc rythmées par des titres qui rendront la plus part des spectateurs très nostalgiques.

1. Hooked on a Feeling par Blue Swede
2. Go All the Way par Raspberries
3. Spirit in the Sky * par Norman Greenbaum
4. Moonage Daydream par David Bowie
5. Fooled Around and Fell in Love par Elvin Bishop
6. I’m Not in Love par 10cc
7. I Want You Back par Jackson 5
8. Come and Get Your Love par Redbone
9. Cherry Bomb par The Runaways
10. Escape (The Piña Colada Song) par Rupert Holmes
11. O-O-H Child par The Five Stairsteps
12. Ain’t No Mountain High Enough par Marvin Gaye et Tammi Terrell

Au final :
“Les Gardiens de la Galaxie” s’inscrivent comme vous le savez surement, dans la phase 2 de Marvel. Il n’est donc pas impossible de les voir débarqué prochainement dans Avengers (surement, le 3e), et même d’accoucher entre-temps d’une ou deux suites. Et on ne dira pas non ! Parce que même si le méchant du film est, comme toujours manichéen, avide de pouvoir, et qu’il veut détruire l’univers (en somme, j’essaie de dire que le scénario est des plus classique), tout le reste est abusément jouissif, des personnages à la musique. Un Marvel aussi bien plus violent que ses grands frères (sans pour autant verser une seule goutte de sang), voire parfois un peu vulgaire, les personnages et particulièrement Rocket, n’ont pas leurs langues dans leurs poches. Familiale mais mature. Probablement, le Marvel le plus rafraichissant depuis Iron Man, premier du nom. Je ressors de mon avant-première avec excitation et je sens que je vais chanter encore quelque mois durant Ooga-Chaka Ooga-Ooga !

Anthony Zollo

Image de prévisualisation YouTube
Share Button

sur Anthony Rico Zollo

Anthony Rico Zollo