Le Festival des Libertés à Bruxelles à l’heure de l’engagement

Bruxelles Laïque et deMens.nu présentent l’édition 2013 du FESTIVAL DES LIBERTES, du 17 au 26 octobre au Théâtre National et au KVS. Depuis plusieurs années, avec le sort réservé aux libertés, les inégalités croissantes et les dysfonctionnements de la planète, il y a matière à indignation. Les contextes social, économique, et politique actuels révèlent la réelle nécessité d’un changement. Cependant, la tendance générale est plutôt à la résignation, l’immobilisme ou l’anesthésie qu’à un grand réveil citoyen. Constatant ce paradoxe, le FESTIVAL DES LIBERTÉS 2013 invite à réfléchir aux conditions de l’agir, aux ressorts de l’engagement – ou du désengagement -, aux modalités d’action efficaces, ainsi qu’aux capacités de changements des individus et des sociétés. Fidèle à sa démarche, le FESTIVAL DES LIBERTÉS 2013 promeut pour ce faire l’esprit critique à travers les disciplines artistiques (théâtre, musique, cinéma) mais aussi toute une série de débats et rencontres. Le FESTIVAL DES LIBERTÉS est ainsi ancré dans le paysage cinématographique bruxellois avec sa COMPETITION INTERNATIONALE DE DOCUMENTAIRES. Le festival célèbre le documentaire comme

vecteur de témoignage et de résistance à travers une trentaine de films internationaux, agrémentés de rencontres avec les réalisateurs ou des personnes ressources. Citons notamment: No fire zone de Callum Macrae, une pièce à conviction visionnée par le Conseil des droits de l’Homme de Nations Unies à propos du massacre des Tamouls par l’armée Sri Lankaise ; Winter Go away, un film collectif dont sont issues les images des Pussy Riot qui ont faire le tour du monde ; The Art of Becomming, des Belges Hanne Phlypo et Catherine Vuylsteke, qui raconte l’histoire de trois mineurs étrangers non accompagnés.

Comme à son habitude, le FESTIVAL DES LIBERTÉS propose également une série de CONCERTS. Cette édition  2013 s’ouvrira avec le concert d’El Gusto rassemblant, à l’instar du Buena Vista Social Club, de grands maîtres et virtuoses algériens du Chaâbi, juifs et musulmans, naguère séparés par la guerre et aujourd’hui réunis. Le double concert Gentleman & Steel Pulse propose une soirée entre reggae allemand et britannique, Oxmo  Puccino invite le rap undergound français au KVS, tandis que IAM fera son grand retour sur la scène du Théâtre National. Rokia Traoré, chanteuse atypique de la scène musicale africaine, présente son nouveal  album Beautiful Africa offrant des compositions progressistes. A noter que toute une série de concerts gratuits  sont aussi proposés tout au long du festival. En partenariat avec le Théâtre National et le KVS, les ARTS DE LA SCENE se déclineront cette année dans des styles très différents. Avec Jerk, Gisèle Vienne propose une reconstitution imaginaire, par un marionnettiste ventriloque, des crimes perpétrés par le serial killer américain Dean Corl au Texas, dans les années 70. Dans la même veine de Une Société de Service qu’elle avait présenté au festival 2011, Françoise Bloch remonte cette année toute la chaîne de l’organisation du travail jusqu’à la bulle financière avec Money.

Enfin, Sta op de Tom Vermeir raconte l’histoire d’un acteur de stand-up raté qui réalise un règlement fictif avec son passé via l’interprétation de trois personnages issus du monde du théâtre : un acteur, un fonctionnaire culturel, et un directeur de théâtre, entre ironie et humour.

Toute une série de DEBATS s’attarderont sur ces fameuses conditions de l’agir. Citons notamment une conférence du philosophe Raphaël Enthoven sur les raisons ou émotions qui déclenche l’engagement ; un débat sur les stratégies féministes en 2013 : des alternatives au top-less ? ; un forum dédié à la militance sur Internet avec entre autre Jérémie Zimmerman (porte-parole et co-fondateur de La quadrature du Net) et une soirée en partenariat avec le Tribunal Russell sur la Palestine : pour une intifada légale et citoyenne. Depuis ses débuts, le FESTIVAL DES LIBERTES se veut avant tout un carrefour de questionnements, de luttes, de

réflexions, et d’engagements où de multiples réponses ont la possibilité de se confronter.

Pour voir le site cliquez ici.

Extrait du communiqué de presse par

Mathieu Bietlot

Bruxelles Laïque

Idée suggérée par Jean-Nicolas De Surmont

Share Button

About Author - misterdan

Pas de commentaire

Sorry comments are closed for this Post.