groupeNos reportagesPortrait

Fleurs Du Mal band

Groupe historique de rock / blues romain Fleurs Du Mal actif depuis 1984, ils jouent du rock mélangé avec du blues, du swing, du funky, du rythmin et du blues, du latino-rock et des ballades, avec des thèses en italien, anglais et espagnol.

Les Fleurs Du Mal sont un groupe de rock italien formé en 1983 et dirigé par Stefano Da Martini appelé « Iguana ».

Célèbre pour la performance intense du pays et l’histoire du rock and roll basée sur le blues, le funk, le swing latino-américain, avec des textes en italien, anglais et espagnol.

Le nom du groupe Les Fleurs Du Mal est inspiré du recueil de poèmes de Charles Baudelaire, « Les fleurs du mal ».

Les membres de Fleurs Du Mal

  • Stefano Iguana à la voix, la guitare, la diapositive et l’harmonica     
  • Graziella Olivieri le Sax Tenor     
  • Roberto Cruciani- à la Basse et choeurs     
  • Clemente Verdicchio le Alto Sax   
  • Fausto Casara à la Batterie

L’historique du groupe

Fleurs du Mal à vu le jour en 1983 à l’initiative de Stefano De Martini né à Rome en 1963, toutefois, il est appelé « Iguana », un surnom en l’honneur de Iggy Pop.

Ils ont fait leurs débuts en 1984 avec les 45 tours « Modern Times » produits par l’IME italien.

Leur attitude underground les conduit à faire face à une voie indépendante avec la sortie du premier album Fleurs du mal sorti en 1989 auto-produit, publié uniquement sur vinyle et distribué par Toast Records.

La chanson Boogie Babe a été choisie pour un clip auto-produit réalisé par Elisabetta Valgiusti et transmis à Videomusic.

En 1993, ils rejoignent Toast Records, qui sort en 1994 leur deuxième album sur vinyl « Indian World » et en 1995, le premier album sur CD « Fleurs du Mal 3 » enregistré à Turin dans le studio Minirec.

La relation avec Toast Records dure jusqu’en 1997, suivie par des collaborations plus courtes avec d’autres maisons d’édition nationales.

Au cours de leur carrière, ils jouent également en Europe continentale, en Suisse, en Allemagne, en Belgique, en France et aux Pays-Bas, où ils ont enregistré le mini-disque « Arnhem Session » en 1997.

En 1997, ils participent activement et jouent à l’été romain autogéré dans le village mondial.

En 1998, avec le metteur en scène Guido D’Avino, ils ont créé la version rock de Eschilo Agamennone

En novembre 1998, le CD « Spiriti inquieti » pour Blu Mix est publié, suivi d’une série de concerts en Italie et aux Pays-Bas.

En décembre 1999, concert pour célébrer les 15 ans d’activité de la C.S. Global Village à Rome, avec plusieurs invités participants.

En 2001, ils publient l’album « Road Sweet Home » publié par Il manifesto, suivi d’une tournée de plus de 60 concerts en Italie et en Hollande, dont le Maloe Melo à Amsterdam.

En 2002, ils jouent au Liri Blues Festival où ils reviennent également en 2003 et 2010.

En 2003, avec la collaboration du bassiste américain Brian Trumble, ils ont sorti l’album « Luna Blues », suivi d’une série de concerts en Italie, en Suisse et aux Pays-Bas.

En octobre 2007, c’est leur première mini-tournée aux États-Unis avec 6 concerts dans le Colorado, dont « Ziggie’s Saloon » – Denver, « Larimer Lounge » – Denver, « Rock’n’Soul Cafe »- Boulder », « Laughing Goat  » – Boulder et la retransmission télévisée « Tuesday Blues » sur cctv54 [10] (télévision du Colorado).

En 2008, il sort l’album « Lost & Found » (Blond Records), suivi d’une série de concerts en Italie et en Sardaigne et de 20 concerts aux Pays-Bas (où ils jouent notamment au « Bevrjidings 5th Wageningen Festival « 2008 » et au festival » BeaPop ».

Le 6 juin 2009, le concert de Fleurs du Mal, qui existe depuis 25 ans, a lieu au club INIT de Rome. Le programme est élargi de 9 éléments et est présenté avec une interview dans le spectacle Tempi dispari sur RaiNews24 et RAI3.

Depuis 2008, avec l’Association des Musiciens de Musique et de Droits, ils organisent l’événement « Musica Libera » qui a lieu presque tous les ans sur la Piazza dei Sanniti dans le quartier de San Lorenzo à Rome, parrainé par la Municipalité II (anciennement III Municipio) de Rome et maintenant dans sa sixième édition 2017.

Depuis 2011, le groupe s’est élargi à 5 éléments avec l’ajout d’un saxophoniste supplémentaire. Avec la nouvelle formation, ils enregistrent et publient l’année suivante le nouvel album CD « Swinging Boat », suivi d’une longue tournée qui touche la Suisse, la Belgique, les Pays-Bas, l’Italie et la Sardaigne.

En 2014, ils jouent à la fête de mai du CSOA Forte Prenestino. De plus cette année la, en janvier 2014, ils organisent le Festival de blues S. Lorenzo, un festival qui réunit les groupes de blues du district de S. Lorenzo à Rome et a atteint la sixième édition.

Les trois premières éditions ont lieu à Locanda Atlantide, les quatrième, cinquième et sixième éditions ont lieu au Nuovo Cinema Palazzo – toujours dans le quartier de S. Lorenzo.

Le 18 janvier 2017, le nouvel album « Bootleg » pour Blond Records est sorti, enregistré en direct lors de deux concerts en 2016 et contenant des versions en direct de chansons extraites de la discographie passée et récente – y compris « Fun Time » orné d’un clip vidéo d’artisanat, plus 2 titres inédits: « 800 fantasmi » dédiés aux migrants ont péri en mer Méditerranée et « Hard Times ».

Suit la tournée « Bootleg » qui, outre Rome, a touché Marseille (France), Bellinzone, Sempach (Suisse), Liège (Belgique), Amsterdam, Rotterdam, Nimègue [23], Groningue, Arnhem, Apeldoorn, Aalten, Leeuwarden (Pays-Bas). ), Milan, Turin, Sardaigne (différents endroits), S. Stefano di Sessanio (L’Aquila), Aprilia, Frosinone, Nettuno, Albano Laziale, Bracciano, l’île de Ponza et d’autres lieux en Italie.

À partir de novembre 2018, Fleurs du Mal à commencé l’enregistrement d’un nouvel album qui sortira en octobre 2019.

Facebook du groupe

Page YouTube

Tags
Afficher plus

Laisser un commentaire

Fermer
Fermer
X